Alaphilippe conserve son titre mondial

Dimanche 26 Septembre 2021

Julian Alaphilippe conserve son maillot arc-en-ciel. Au terme d'un final solide durant lequel le Français a attaqué à plusieurs reprises, il a décroché son deuxième titre mondial consécutif en solitaire. Le Néerlandais Van Baarle remporte l’argent, tandis que le Danois Valgren complète le podium à Louvain.

Pour clôturer le 100e anniversaire des Championnats du Monde Route UCI, un parcours de 268,3 km avec 42 ascensions attendait les hommes élite avec un départ sur la Grand-Place d’Anvers. Huit coureurs ont lancé la première échappée qui a duré environ 100 km. Le peloton a laissé filer et le groupe de tête a pris jusqu’à 6 minutes d'avance.

Après une brève découverte du circuit local de Louvain, les coureurs ont emprunté pour la première fois la Boucle flandrienne. Dans le premier passage du Smeysberg, à 180 km de l’arrivée, Cosnefroy, Evenepoel et Cort Nielsen ont pris la poudre d’escampette. Au virage en S d’Overijse, suivi de la Taymansstraat, un petit groupe composé notamment d'Asgreen et Roglic a réussi à s’échapper. Un groupe de 15 coureurs formait le groupe des poursuivants. L’Italie n’avait aucun coureur à l’avant de la course et la squadra a donc dû réagir.

Les groupes ont commencé les 4 tours du parcours urbain de Louvain avec des écarts inférieurs à 30 secondes. Les petites ascensions s’y sont succédé à un rythme effréné et le peloton a automatiquement perdu des éléments. Il restait encore 92 kilomètres à parcourir lorsqu’Evenepoel a de nouveau fait parler de lui. Le jeune Belge s'est glissé dans un petit groupe dans lequel figuraient également l'Allemand Politt, l'Espagnol Garcia Cortina et le Néerlandais Van Baarle. Cette fois, l'Italie avait également un représentant avec Bagioli dans le groupe de tête. Les coureurs ont repris la direction de la Boucle flandrienne avec une avance d'une demi-minute.

Il a fallu attendre la Bekestraat avant de voir la bombe exploser complètement chez les favoris. Le champion en titre Alaphilippe a accéléré avec Van Aert et Stuyven dans la roue. Le champion d'Europe Colbrelli, Van der Poel et Pidcock se sont également illustrés. Peu de temps après, ils ont fait la jonction avec le groupe d’Evenepoel. Le quatrième et dernier passage sur le Smeysberg a de nouveau offert son lot de spectacle. Une nouvelle fois, c'est Alaphilippe qui a mis le feu aux poudres. Seul Colbrelli pouvait suivre. Cette fois, c’était aux Belges de prendre les commandes, ce qu’ils ont fait. Un groupe de favoris a ainsi pris la direction des 2,5 derniers tours de la boucle urbaine de Louvain, où les fans attendaient dans une ferveur incroyable le final de la course.

Lors de l’avant-dernier passage sur le Keizersberg, c’en était terminé pour Evenepoel. Un peu plus tard, ce sont à nouveau les Français qui ont accéléré le rythme. Madouas a déroulé le tapis rouge pour Alaphilippe qui s’est lancé dans la Wijnpers. Pour la première fois, Van Aert a dû réagir, mais il n’a pas pu rattraper Alaphilippe. Lorsque son compatriote Stuyven est passé à l'attaque, le leader belge n’a pas pu le suivre. Stuyven, Pidcock et Colbrelli ont tenté de boucher le trou sur Alaphilippe. Dans les ascensions en direction de l'avant-dernier passage du Sint-Antoniusberg, Alaphilippe a de nouveau accéléré, mettant la pression sur tout le groupe.

Cette fois, c’était la bonne. Dans le groupe des poursuivants, ce sont Stuyven, Van Baarle, Valgren et Powless qui se sont échappés du groupe Van Aert – Van der Poel et qui ont tenté de reprendre Alaphilippe qui avait 10 secondes d’avance au début du dernier tour. Mais ils ne pouvaient pas espérer mieux qu’une deuxième place. Alaphilippe a bien résisté dans les ascensions lors du dernier tour et a pris seul la direction de la ligne d’arrivée sur la Geldenaaksevest.

Dans le sprint pour la deuxième place, c'est le Néerlandais Van Baarle qui s’est imposé. Le Danois Valgren a remporté le bronze tandis que Stuyven a échoué au pied du podium. Mais l'homme qui a triomphé à Louvain était Alaphilippe. Il décroche ainsi l’or pour la deuxième année consécutive et portera le maillot arc-en-ciel une année de plus.