Renaix 1963: 3ieme Mondiaux en Flandre

Mercredi 15 Septembre 2021

En septembre, les Championnats du Monde Route UCI 2021 débarquent en Flandre pour une édition spéciale. Le 100e anniversaire de cette lutte pour le maillot arc-en-ciel aura lieu lors de la septième édition des Mondiaux de cyclisme sur le sol flamand. Les six précédentes ont marqué la communauté des cyclistes. Aujourd’hui, nous allons vous parler des championnats de 1963, à Renaix.

Lorsque vint le moment pour la Belgique d’accueillir pour la troisième fois les Championnats du Monde Route UCI, Rik Van Looy avait déjà remporté deux titres de champion du monde. En 1960 et 1961, il avait été le plus rapide au sein d’un plus grand groupe. Après l’occasion manquée en 1957, il souhaitait aussi décrocher le titre mondial devant ses compatriotes. Lorsqu’il apprit que les Mondiaux de 1963 se tiendraient à Renaix, il y vit l’occasion rêvée.

Van Looy avait retenu la leçon de son pacte convenu avec Van Steenbergen en 1957 et n’avait pas oublié comment son coéquipier avait décidé d’interpréter comme il lui plaisait la proposition de ne pas se battre l’un contre l’autre. La veille au soir, Van Looy s’était donc mis d’accord avec les autres Belges pour qu’ils courent pour lui. En échange, il leur avait promis une grande somme d’argent. Cependant, l’un d’entre eux le trahit le lendemain, en le dépassant sur les touts derniers mètres.

© Presse Sports
© Presse Sports

Cette édition de 1963 est encore connue aujourd’hui sous le nom de « La Trahison de Renaix ». Tout indiquait que la course allait se jouer sur un sprint. Tom Simpson fonça en premier. Gilbert Desmet suivit, avec Van Looy dans sa roue, et prit la tête de la course, mais Desmet était un coéquipier de Benoni Beheyt. Leur leader avait élaboré un plan pour offrir le titre de champion du monde à Beheyt et non à Van Looy.

Desmet emmena le sprint de trop loin, poussant Van Looy à lancer le sprint en premier. Le double champion ralentit donc trop tôt. Benoni Beheyt surgit comme un diable en boîte. Van Looy essaya de le bloquer, mais sans succès. Benoni Beheyt venait de battre son leader et de remporter son premier titre de champion du monde.

S’est ensuivie une dispute acharnée avec Van Looy, car ce dernier considérait que Beheyt lui avait volé son troisième titre mondial à domicile. L’année suivante, l’équipe de Van Looy mit tout en œuvre pour que Beheyt ne remporte aucune course.

Les premiers Championnats du monde de cyclisme féminin sur le sol flamand

Étant donné que la première édition des Championnats du monde de cyclisme féminin avait seulement été organisée pour la première fois en 1958, il fallut attendre 1963 pour que la première femme reçoive le titre de championne du monde sur le sol flamand. Chez les femmes, comme ce fut le cas pour les messieurs, la sixième édition des Mondiaux se déroula à Renaix. Personne ne réussit à s’échapper au cours de la longue étape de 66 km et le titre mondial se joua sur un sprint final entre 16 coureuses. Yvonne Reynders était la grande favorite de ces championnats avant le début de la course, rôle qu’elle fut en mesure de remplir. Dans ce sprint, elle devança sa compatriote Rosa Sels et la Soviétique Aino Puronen.

© Presse Sports
© Presse Sports